Comprendre vos droits en tant que travailleur handicapé reconnu

Ecouter l'article

Être reconnu comme travailleur handicapé peut parfois sembler complexe et les personnes concernées peuvent se sentir perdues face aux nombreuses démarches administratives. Dans cet article, nous vous expliquons comment obtenir la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) et quels sont vos droits en tant que travailleur handicapé reconnu.

Obtenir la RQTH : une d√©marche au service des travailleurs handicap√©s

La Reconnaissance de la Qualit√© de Travailleur Handicap√© (RQTH) est attribu√©e √† toute personne dont l’efficience professionnelle est r√©duite de mani√®re significative du fait de son handicap. Pour l’obtenir, il faut effectuer une demande aupr√®s de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicap√©es (CDAPH).

Les étapes à suivre pour demander la RQTH

  1. Faire √©valuer son handicap : Cette premi√®re √©tape consiste √† consulter un m√©decin qui √©valuera votre situation et vous orientera vers un professionnel habilit√© √† proposer des solutions adapt√©es.
  2. Constituer son dossier : Une fois l’√©valuation faite, vous devez constituer votre dossier de demande de RQTH. Il doit comporter un formulaire de demande accompagn√© des pi√®ces justificatives n√©cessaires. Certains documents m√©dicaux peuvent √™tre demand√©s pour appuyer votre demande.
  3. Adresser sa demande √† la MDPH : Le dossier complet doit √™tre envoy√© √† la Maison D√©partementale des Personnes Handicap√©es (MDPH) de votre d√©partement. Il sera √©tudi√© par la CDAPH et une r√©ponse vous sera adress√©e dans un d√©lai de quatre mois.

C’est cette commission qui d√©cidera si votre statut de travailleur handicap√© est reconnu ou non.

Les droits des travailleurs handicap√©s reconnus : emploi, formation et int√©gration professionnelle

Une fois la RQTH obtenue, les travailleurs handicapés ont accès à certaines aides spécifiques destinées à faciliter leur insertion professionnelle. Voici quelques exemples de ces dispositifs :

  • Aide √† l’emploi et au maintien dans l’emploi : Des mesures incitatives sont mises en place √† destination des employeurs pour favoriser l’embauche de travailleurs handicap√©s reconnus, telles que des aides financi√®res √† l’am√©nagement du poste de travail.
  • Mise en relation avec des employeurs sp√©cifiques : Les travailleurs handicap√©s reconnus peuvent b√©n√©ficier d’un accompagnement pour trouver un emploi adapt√© gr√Ęce √† des organismes sp√©cialis√©s tels que le r√©seau Cap Emploi ou les services publics de l’emploi.
  • Orientation vers les entreprises adapt√©es et les √©tablissements et services d’aide par le travail (ESAT) : Ces structures proposent des contrats de travail adapt√©s aux capacit√©s des travailleurs handicap√©s.
  • Aides √† la formation : Les organismes de formation sp√©cifiques pour les personnes en situation de handicap peuvent vous accompagner dans la r√©ussite de votre parcours professionnel, avec notamment l’acc√®s √† des formations adapt√©es.

L’am√©nagement du poste de travail et les dispositifs d’accompagnement des travailleurs handicap√©s

Pour faciliter l’int√©gration professionnelle des travailleurs handicap√©s reconnus, des am√©nagements sp√©cifiques du poste de travail peuvent √™tre mis en place. Voici quelques exemples :

  • Travail √† temps partiel : Pour permettre aux travailleurs handicap√©s de mieux concilier leur vie professionnelle avec leur situation personnelle, un poste √† temps partiel peut √™tre propos√© et le temps de travail r√©parti selon leurs besoins.
  • Am√©nagement du poste de travail : En fonction du handicap, des modifications sur le poste de travail pourront √™tre pr√©vues, telles que l’ajout d’√©quipements sp√©cifiques ou l’adaptation des horaires de travail.
  • Aide humaine : Lorsque le handicap rend difficile certains gestes ou certaines t√Ęches, il peut √™tre propos√© une assistance par un tiers, comme un ergoth√©rapeute, pour apprendre √† effectuer ces actes de mani√®re autonome.

En compl√©ment de ces am√©nagements, des dispositifs d’accompagnement existent pour aider les travailleurs handicap√©s dans diff√©rentes situations :

– La prise en charge financi√®re des frais de transport li√©s au handicap peut √™tre r√©alis√©e gr√Ęce √† l’Allocation de compensation pour frais professionnels, sous certaines conditions.
– La possibilit√© d’un suivi professionnel sp√©cifique avec un conseiller r√©f√©rent du r√©seau Cap Emploi ou des services publics de l’emploi.

La protection sociale spécifique des travailleurs handicapés reconnus

Les travailleurs handicap√©s qui sont titulaires de la RQTH b√©n√©ficient d’une protection sociale adapt√©e √† leur situation :

  • Pension d’invalidit√© : Si vous pr√©sentez un taux d’incapacit√© sup√©rieur ou √©gal √† 50 % et que vos ressources sont inf√©rieures √† un certain plafond, vous pouvez √™tre √©ligible √† une pension d’invalidit√©. Cette pension varie selon votre cat√©gorie d’incapacit√©.
  • Prime de reclassement : Les salari√©s qui perdent leur emploi suite √† une inaptitude physique li√©e √† leur handicap peuvent percevoir une prime de reclassement pour les aider dans leurs d√©marches de reconversion professionnelle. Chaque entreprise est tenue de respecter ses obligations en termes d’embauche de travailleurs handicap√©s ou bien de payer une contribution √† L’AGEFIPH–ĺ–ī–Ķ—Ä–∂–į—ā—Ć(ph).
  • All√®gement des charges : Pour les travailleurs ind√©pendants handicap√©s, il existe des dispositifs sp√©cifiques permettant de r√©duire leurs cotisations sociales, voire de leur accorder des d√©gr√®vements fiscaux. Cela leur permet de se cr√©er une activit√© professionnelle adapt√©e √† leur situation.

Les travailleurs handicapés reconnus ont droit à la non-discrimination et au respect dans leur milieu professionnel. Toutes situations de discrimination ou de harcèlement en lien avec le handicap peuvent être sanctionnées par la loi.

Noter cet article
Partagez l'article