BDESE : création, utilité et obligations pour les entreprises de 50 salariés

L’univers professionnel est peuplé de sigles qui peuvent parfois sembler mystérieux. L’un d’entre eux, qui concerne spécifiquement l’entreprise et ses salariés, est le BDESE. Pour certains, c’est une notion floue, pour d’autres, elle est totalement inconnue.

Ce qu'il faut retenir :

📊 Base de Données Économiques et Sociales de l'Entreprise (BDESE) Outil essentiel pour collecter, organiser et diffuser des informations sur l'activité de l'entreprise.
⚖️ Obligation légale pour les entreprises de 50 salariés et plus La mise en place d'un BDESE est obligatoire pour permettre une vision globale de l'entreprise et de son environnement.
🤝 Dialogue avec les représentants du personnel La mise en place du BDESE nécessite un dialogue pour expliquer le contenu, l'utilisation et les modalités d'accès.
🌱 Informations sociales et environnementales Depuis 2014, le BDESE doit contenir des informations sur l'égalité professionnelle, la protection de l'environnement, etc.

Le BDESE, qu’est-ce que c’est ?

Le BDESE, ou Base de Données Économiques et Sociales de l’Entreprise, est un outil qui sert à collecter, organiser et diffuser des informations pertinentes sur l’activité de l’entreprise. Elle est indispensable pour l’employeur et pour les représentants du personnel.

Elle regroupe l’ensemble des données relatives à l’entreprise et à ses activités, qu’elles soient économiques, sociales, environnementales ou culturelles. Cela va des données sur l’effectif de l’entreprise, la répartition par sexe, par âge ou par catégorie professionnelle, jusqu’aux données sur les conditions de travail, les activités sociales et culturelles, les actions en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, les cotisations sociales, etc.

Pourquoi le BDESE est-il essentiel pour les entreprises de 50 salariés et plus ?

Si votre entreprise compte 50 salariés ou plus, la mise en place d’un BDESE est une obligation légale, selon le code du travail. C’est une exigence qu’une entreprise ne peut pas se permettre de négliger.

Pourquoi une telle obligation ? Parce que le BDESE offre une vision globale de l’entreprise et de son environnement économique, social et culturel. Il permet aux représentants du personnel d’exercer pleinement leur rôle en ayant accès à des informations essentielles pour les prises de décisions.

Le BDESE contribue à la transparence dans la gestion de l’entreprise et à la confiance entre l’employeur et le comité social et économique (CSE).

Comment mettre en place le BDESE ?

La mise en place du BDESE est une démarche qui demande un certain investissement en temps et en ressources :

  • Il faut identifier toutes les données nécessaires qui doivent être intégrées dans la base. Ces données doivent être mises à jour régulièrement pour assurer leur fiabilité.
  • Il faut choisir le format de la base, qui peut être un document numérique ou un logiciel spécifique. Il faut aussi définir les modalités d’accès à la base, qui doit être à la disposition de tous les représentants du personnel.
  • La mise en place du BDESE doit être accompagnée d’un dialogue avec les représentants du personnel, pour leur expliquer le contenu de la base, son utilisation et les modalités d’accès.

L’obligation d’alimenter le BDESE en informations sociales et environnementales

Depuis la loi sur l’égalité professionnelle et la citoyenneté de 2014, le BDESE doit contenir des informations sociales et environnementales. Les entreprises sont tenues de rassembler des informations sur les actions qu’elles mènent en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, de lutte contre les discriminations, de protection de l’environnement, etc.

Ces informations sociales et environnementales ne sont pas simplement des obligations légales. Elles sont aussi essentielles pour la bonne gestion de l’entreprise et pour son image auprès de ses salariés et du public.

Noter cet article
Partagez l'article